Gunung Padang, l’un de ces sites qui dépassent toute chronologie.

 

L’on en connait d’autres, comme Göbekli Tepe avec qui Gunung Padang partage même ses datations, de ces sites qui repoussent la naissance des civilisations, non pas de quelques siècles, mais jusqu’à l’ère géologique précédente.

Gunung Padang, situé en Indonésie, à 120 kilomètre au sud de Jakarta, est une montagne qui fait l’objet depuis maintenant plusieurs années de différentes surveillances géologiques et fouilles archéologiques. La présence de multiples terrasses recouvertes de milliers de bloc de roche volcanique taillées et disposées de façon architecturale à toujours attiré la curiosité, sans pouvoir empêcher les rêveurs de comparer ce site, bien que beaucoup moins haut et bien moins conservé, au fameux Machu Picchu.

Gunung Padang  à donc fait l’objet de nombreux tests, ayant conduit à des conclusions plus que dérangeantes. La montagne, qui par plusieurs sondage révèle la présence de nombreuses cavités souterraines et de couloirs courant en son sein, est aussi suspectée d’être elle-même artificielle. Des tests au radiocarbone avaient donc été fait, d’abord par le laboratoire BATAN (l’agence national nucléaire indonésienne), qui avait apporté une datation de 13 000 ans. Largement contesté, toute les recherches faites sur ce site exceptionnel étaient critiquées par de nombreux archéologues et géologues, cherchant à faire passé Gunung Padang sois dans l’oubli, sois dans la catégorie des mythes et fraudes scientifiques, dans laquelle nombre de découvertes sont malheureusement tombées. Cependant, certains chercheurs n’ont pas abandonné, et en 2012, le laboratoire d’analyse Beta de Miami est venu confirmer les premières conclusions en donnant une datation entre 13 000 et 23 000 ans. Les échantillons analysés par le laboratoire BATAN et celui de Miami sont tous les deux différents, le premier ayant testé le sable qui comblait le vide entre les colonnes d’andésites situé à 10 mètres sous la surface, alors que le deuxième a analysé des échantillons de sol et de charbon.

D’autres tests viennent constamment confirmé la présence d’une structure faite par l’homme sous la surface de la montagne. Le sol lui même, qui s’il était naturel daterait de millions d’année, date d’après les tests de 13 000 ans, ce qui prouve sa nature artificiel et le fait que la montagne elle-même est dans une mesure non déterminée taillée par l’homme. Les colonnes retrouvées sous la surface ont été retrouvé positionné dans une direction est/ouest, et jointes par un ciment artificiel composé de 45% de fer, ce qui encore une fois prouve son origine non-naturelle. La présence de différent alliage prouve aussi que la civilisation ayant bâti ce site maîtrisait aussi la métallurgie.

Rare sont ces découvertes, et encore plus rare est leur confirmation officielle par les autorités autant gouvernementale que scientifique, car Gunung Padang fait parti de ces sites réécrivant non seulement l’histoire de l’Indonésie (qui jusqu’ici était considéré commencer en 300 après J.C !) mais aussi de toute l’humanité.

C’est une nouvelle preuve de l’existence de civilisation hautement évolué pendant l’âge de glace, c’est à dire près de deux fois plus vieille que la naissance des civilisations connus et reconnus jusque là. Le peuple ayant construit ce qui reste aujourd’hui de Gunung Padang était suffisamment avancé, nombreux et organisé, pour pouvoir modifier la forme même d’une montagne, d’en creuser des tunnels et des pièces entières, des terrasses gigantesques en surface, et d’ériger des centaines de constructions de pierres dont nous ne pouvons qu’admirer les restes, plus de 13 000 ans plus tard. Ce que cela dénote de leur niveau de civilisation est plus qu’extraordinaire. Sans parler de l’âge de cette civilisation, car si Gunug Padang a 13 000 ans (bien que l’on pourrait presque doubler cette date), depuis combien de temps existait la civilisation qui l’a érigé pour avoir eu le temps d’évoluer au point d’être capable de cette réalisation ?

http://www.thejakartapost.com/news/2012/11/05/us-lab-validates-cianjur-ancient-structure-theory.html

http://setkab.go.id/en/news-8100-the-site-of-mount-padang-is-the-evidence-of-architectural-masterpieces-of-ancient.html

http://www.smh.com.au/world/digging-for-the-truth-at-controversial-megalithic-site-20130726-2qphb.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s