Pouvons-nous détecter un champ électrique ?

Nombreux sont ceux qui clament avoir cette capacité, qui se révèle être presque courante dans le monde animal. Mais l’homme a-t-il réellement la capacité de « détecter » un champ électrique?

Récemment, une étude conduite par Min Zhao de l’Institut pour les traitements régénératifs de l’université de Californie, publiée le 9 octobre dans la revue « Nature Communication », tente d’y apporter une réponse.

« Nous pensons qu’il existe plusieurs types de mécanismes sensoriels, et aucun d’entre eux n’est connu. Nous apportons maintenant des preuves expérimentales en suggérant un qui n’avait pas encore été imaginé : un mécanisme sensoriel à deux molécules« , explique Zhao.

L’équipe a étudiée les « sens électriques » des cellules de poissons, d’humains (les cellules humaines s’alignent sur un champ électrique au cours de la cicatrisation, par exemple), mais aussi de l’amibe Dictyostelium. En « éteignant » certains gènes de l’amibe, ils ont pu identifié les gènes et protéines qui permettaient à l’amibe de se déplacer dans certaines directions quand soumis à un champ électrique.

En ce qui concerne l’homme, ils ont découvert que c’est une protéine appelé Kir4.2 en conjonction avec les polyamines (molécules présentent dans les cellules) qui sont nécessaire aux signaux. La protéine Kir4.2 est une chaîne potassique qui forme des pores à travers la membrane cellulaire, permettant aux ions de potassium d’y entrer. Ces canaux d’ions sont connus pour être souvent impliqués dans la transmission de signaux dans les cellules. Une fois la cellule dans un champ électrique, les polyamines ( qui sont chargés positivement) vont avoir tendances à s’agglutiner du côté de la cellule proche de l’électrode négative. Les polyamines se lient à la chaîne potassique du Kir4.2 et régulent son activité.

Bien que l’équipe met en garde sur le fait qu’ils ne savent pas encore comment le mouvement de la chaîne potassique par les polyamines se transforme en un mouvement directionnel de la cellule, tel est présentement l’explication apportée par l’équipe de Min Zhao.

Nous sommes donc encore bien loin de savoir si certains ressentent réellement les champs électromagnétiques nous entourant. Cependant, la notion des « cinq sens » est depuis l’avènement de la neurologie légèrement dépassée. Bien que les scientifiques ne se mettent pas d’accord sur un nombre spécifique, ils sont tout de même d’accord pour dire que nous possédons bien plus de cinq sens. Certains parlent de neuf, d’autres vont jusqu’à la vingtaine. Effectivement, les cinq sens communs sont utilisés pour interagir avec les stimulus extérieurs, mais au fur et à mesure du développement des connaissances anatomiques, l’on s’est mit à réaliser que nous pouvions attribuer un statut de « sens » (fonction permettant d’interpréter un stimulus sous forme d’influx nerveux) à un grand nombre de phénomènes permettant à notre corps de fonctionner correctement : le sens de l’équilibre (équilibrioception), pouvoir connaitre la position de ses membres dans l’espace (proprioception), sentir la douleur (nociception), etc etc. Lire cette page par exemple pour plus d’information.

L’électroperpection ou la magnétoception ne font donc pas encore parti du panel de sens attribué à l’homme, bien qu’ils peuvent l’être pour certains mammifères. Car même si l’on commence à découvrir des réactions cellulaires à ce type de stimulus, personne n’est encore aller vérifier à savoir si un autre sens pouvait les transmettre sous forme d’influx nerveux afin de pouvoir en prendre conscience.

University of California – Davis. « Sixth sense: How do we sense electric fields?. » ScienceDaily. ScienceDaily, 13 October 2015. <www.sciencedaily.com/releases/2015/10/151013112134.htm>.

Image à la une : Credit: © Sergey Nivens / Fotolia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s